Quelle contraception en cas d’urgence ?

#contraception
#sexualité

Les rapports sexuels comportent des risques de contamination aux IST (infections sexuellement transmissibles), ainsi que des risques de grossesse non dĂ©sirĂ©e. C’est pour cela qu’il est important de bien se protĂ©ger quelle que ce soit ton orientation sexuelle et la ou les personnes avec lesquelles tu as des rapports !

Lorsque l’on consent Ă  un rapport sexuel, on y consent avec un choix de protection et il est important de se mettre d’accord au prĂ©alable. On ne peut pas enlever la protection utilisĂ©e pendant le rapport sexuel sans en avertir et en discuter avec sa, son ou ses partenaires. Cette pratique, appelĂ©e “stealthing”, est irrespectueuse et interdite, elle rentre dans le cadre des rapports sexuels non consentis.

Comment obtenir une contraception d'urgence ?

Il existe deux possibilitĂ©s de contraception d’urgence :

Les pilules du lendemain

Elles sont Ă  prendre au plus vite et dans les 5 jours suivants le rapport. Il y en a deux types diffĂ©rents : une Ă  prendre dans les 3 jours, l’autre jusqu’à 5 jours. Plus elle est prise tĂŽt, plus elle sera efficace.

Tu peux la trouver :

  • en pharmacie : tu peux l’obtenir gratuitement, anonymement et sans ordonnance si tu es mineur·e. Si tu es majeur-e et si tu la demandes sans ordonnance, elle te coĂ»tera entre 3 et 7 euros pour celle Ă  prendre dans les 3 jours, et 20 € pour celle Ă  prendre dans les 5 jours. Elle est gratuite sous ordonnance (tu peux demander Ă  ta ou ton medecin de te faire une ordonnance Ă  l’avance)
  • auprĂšs de l’infirmiĂšre de ton collĂšge ou de ton lycĂ©e, elle est gratuite, que tu sois majeur-e ou mineur-e.
  • Ă  l’université : auprĂšs du SIUMPPS (Service interuniversitaire de mĂ©decine prĂ©ventive et de promotion de la santĂ©), il y en a dans chaque universitĂ©. LĂ  aussi, elle sera gratuite. dans un centre de planification familial comme ceux de l’association Planning familial.

Tu peux en trouver un prĂšs de chez toi sur cette carte. LĂ  encore, ce sera gratuit, anonyme et sans ordonnance pour les mineur-e-s et les majeur-e-s sans couverture sociale. Si tu es majeur-e et que tu as une couverture sociale, elle te sera prescrite et sera Ă©galement gratuite. Tu pourras aussi y obtenir des tests de grossesse gratuitement. dans les centre de dĂ©pistage, comme les CeGIDD (Centre gratuit d’information, de dĂ©pistage et de diagnostic des VIH, hĂ©patites et IST).

Si tu vomis dans les 3 heures aprĂšs avoir pris la pilule, il faudra la prendre de nouveau.

La pillule peut perturber ton cycle menstruel, il est important de faire attention à tes prochaines rÚgles et de faire une test de grossesse (un test urinaire comme on en trouve dans les supermarchés et les pharmacies, ou une prise de sang prescrite par un médecin) deux semaines aprÚs la prise de la pillule, si tes rÚgles ont plus de 5 jours de retard, ou si elles te semblent anormales (peu abondantes, durée plus longue ou douleurs inhabituelles.)

Jusqu’au retour des rĂšgles, il faut utiliser un prĂ©servatif (externe ou interne) Ă  chaque rapport.

Si tu te sens gĂȘnĂ©e, tu peux demander Ă  quelqu’un de confiance, ou Ă  ton ou ta partenaire d’aller la chercher Ă  la pharmacie ou dans les autres points d’accĂšs, tu n’es pas obligĂ©e d’ĂȘtre prĂ©sente, ni mĂȘme de donner ton identitĂ© ou ta carte vitale pour l’obtenir.

La pose d’une Dispositif Intra-UtĂ©rin au cuivre (anciennement appelĂ© stĂ©rilet cuivre)

Sa pose, dans les 5 jours qui suivent un rapport non protĂ©gĂ©, peut servir de contraception d’urgence, puis de contraception rĂ©guliĂšre pour les 5 annĂ©es suivantes, y compris si tu n’as pas dĂ©jĂ  accouchĂ© d’un enfant.
Cependant, cela demande une consultation auprĂšs d’un ou d’une mĂ©decin gĂ©nĂ©raliste, gynĂ©cologue ou sage-femme, pour vĂ©rifier qu’il n’y a pas de contre-indication et obtenir la prescription, puis une seconde consultation pour la pose, toujours dans les 5 jours aprĂšs le rapport. Un DIU cuivre coĂ»te environ 30 € et est remboursĂ© Ă  65% par la sĂ©curitĂ© sociale.

J’ai ratĂ© le dĂ©lais de 5 jours

Pas de souci. Si tu ne souhaites pas avoir d’enfant, tu peux recourir Ă  une interruption volontaire de grossesse, tu n’es pas obligĂ©e d’en parler Ă  tes parents, et ce sera gratuit.

Tu peux trouver des renseignements à ce sujet sur le site du Planning familial.

Comment se protéger des IST ?

Un rapport non ou mal protĂ©gĂ© n’expose pas uniquement Ă  un risque de grossesse non dĂ©sirĂ©e, mais Ă©galement Ă  un risque de transmission d’une IST.

LĂ  encore pas de panique, il y a une solution.

Si tu as un rapport non-protĂ©gĂ© avec une ou des personnes dont tu ne connais pas le statut (seropositif VIH/seronegatif VIH), il existe un traitement d’urgence, le TPE : traitement post-exposition. Il faut commencer Ă  le prendre dans les 48h aprĂšs le rapport, et le traitement dure plusieurs semaines, jusqu’à un dernier test 6 semaines aprĂšs pour une confirmation Ă  100%.

Pour en savoir plus : https://www.france.tv/slash/sexy-soucis/1029189-le-tpe.html

En avant toute(s)

Ă  lire aussi

Parlons-en sur le tchat

Si tu te poses des questions sur ta situation, tu peux venir en discuter avec des professionnel·les sur le tchat.

Le tchat est anonyme et tenu par des professionnel·les

La discussion dure Ă  peu prĂšs 30 minutes

La confidentialité est garantie

Discuter sur le tchat