Home, sweet home

Les clichés sur la vie de famille

La plus belle chose au monde, pour une femme, c’est d’avoir des enfants !

Vrai :

Faux :

Voici la réponse :

Il y a plein de femmes pour qui c’est la plus belle chose au monde, et pour plein d’hommes aussi. Et il y a plein de femmes pour qui ça ne l’est pas du tout ! Le truc à comprendre, c’est qu’on est pas obligé·e, parce qu’on est identifié·e comme une femme, de vouloir des enfants. Non, ce n’est pas égoïste, non ce n’est pas contre nature. Les femmes sont des individus libres de leurs choix et de leurs pensées, et elles ont le droit de ne pas avoir le même avis que les autres là-dessus. Et ce n’est pas parce qu’elles font un choix qui va à l’encontre de ce que les autres pensent qu’elles doivent subir des commentaires à ce sujet sans se plaindre ! On note qu’on ne demande presque jamais aux hommes quand est ce qu’ils comptent se mettre à faire des enfants. On les félicite quand ils en ont, mais on ne leur met pas la pression qui pèse sur les femmes.

C'est fini ! 😀

C’est l’homme qui décide dans la famille.

Vrai :

Faux :

Voici la réponse :

Une famille, ce sont des gens qui sont unis par certains liens (liens du sang, du mariage, de l’amour…) et qui décident ou ont besoin de vivre ensemble. Il faut donc prendre des décisions, en particulier concernant les enfants ou l’argent. Qui doit prendre ces décisions ? En fonction de quoi ? Est-ce toujours à la même personne de décider et aux autres d’obéir ? En quoi le fait d’être un homme rendrait plus compétent pour décider de quelque chose ? La réponse est simple : le fait d’être un homme, une femme ou autre, ne donne pas des compétences et des qualités d’entrée de jeu. Les qualités, l’expérience nécessaires à la vie de famille s’apprennent. Ni le sexe, ni le genre n’ont rien à voir là-dedans ! Par contre, l’éducation joue beaucoup.

C'est fini ! 😀

Les hommes s’occupent moins des enfants parce qu’il leur manque « l’instinct maternel ».

Vrai :

Faux :

Voici la réponse :

Personne ne sait d’emblée comment être parent : ça s’apprend ! Personne ne naît avec le manuel pour changer les couches dans le crâne. Il est vrai que certaines filles sont spontanément plus à l’aise quand il est question des bébés. Mais est-ce vraiment une question d’ « instinct » ? Non : c’est parce que, depuis toutes petites, on les habitue à y penser, on leur offre des poupées, des biberons, on leur lit des histoires où les mères s’occupent des enfants… Quand elles grandissent, on les traite comme si c’était quelque chose de naturel, et on leur confie plus souvent la garde de leurs jeunes frères et sœurs. Un lycéen qui répond à une annonce de babysitting étonnera beaucoup plus que sa camarade ! Ça semble donc moins difficile, pour les filles, de remplir ce rôle une fois adulte. Mais si les garçons apprennent, ils sont à égalité avec les filles sur la question !

C'est fini ! 😀

Les jouets « de fille » et « de garçon » ont un impact sur les inégalités femmes-hommes.

Vrai :

Faux :

Voici la réponse :

Les jouets, c’est super important : ça permet aux enfants de développer plein de compétences, d’apprendre des choses sur le monde qui les entoure, de tester des idées, de rêver, d’inventer. On apprend beaucoup avec les jouets. Or, on remarque qu’on attend des petites filles et des petits garçons qu’ils/elles jouent avec des jouets bien précis. Les garçons auront les jeux d’aventure, de guerre, d’extérieur ; les filles auront les poupées, les princesses et la dînette. Les jeux de garçons sont tournés vers l’action, le développement des réflexes, la violence, l’extérieur, tandis que les jeux des filles sont tournés vers la passivité (la princesse qui attend sagement son prince charmant), la douceur, la maternité, l’intérieur. Ce sont des choses qui sont encouragées par les magasins de jouets, qui rendent les différences entre les produits « pour filles » et « pour garçons » extrêmement visibles. Ce n’est pas un hasard : les fabricants de jouets ne font pas des jouets pour que la société évolue, mais pour développer leur entreprise et gagner un maximum d’argent. Ils cherchent à ce qu’on consomme toujours plus de produits. C’est pour cette raison que le marketing autour des enfants est aussi différencié. Un enfant qui a une grande sœur n’aura pas l’idée de récupérer ses jouets : ses parents en rachèteront, parce que c’est un garçon et qu’on suppose qu’il lui faudra des activités différentes, adaptées à son genre. C’est une stratégie marketing pour vendre plus ! Mais du coup, quand les enfants grandissent, ils reproduisent ce qu’ils ont fait toute leur enfance en jouant ; et on dira d’une femme qu’elle est plus douée pour passer l’aspirateur et d’un homme qu’il a naturellement un sens de l’orientation infaillible. Alors que ce ne sont que des choses qu’on nous a encouragé à apprendre (ou à ne pas apprendre) !

C'est fini ! 😀

Un petit garçon qui joue à la poupée « deviendra » homosexuel.

Vrai :

Faux :

Voici la réponse :

Pensez-vous qu’on « devienne » vraiment homosexuel ? Est-ce que ça serait quelque chose qui « s’attrape », comme une maladie ? Bien sûr que non ! Ce type de préjugé est lié à nos représentations sociales et traditionnelles, qui veulent que l’hétérosexualité soit la norme, le reflet de la nature, la « bonne voie » à suivre. Ce qui est très réducteur et complètement faux ! Pour comprendre l’absurdité de cette phrase, on peut se poser une autre question : est-ce qu’on songerait à demander à quelqu’un comment il est « devenu » hétérosexuel ? Certainement pas ! On considère que c’est naturel et normal. Alors qu’il est tout autant naturel d’être homosexuel : ça ne se choisit pas. La seule chose que l’on peut décider, c’est de vivre son amour ou de le cacher.

C'est fini ! 😀

Les femmes sont naturellement plus douées que les hommes pour le ménage.

Vrai :

Faux :

Voici la réponse :

Le ménage, c’est comme tout : ça s’apprend. On apprend très vite aux filles à se préoccuper de ces questions, par les jouets notamment. Les fabricants et marques proposent d’ailleurs toujours beaucoup de dinettes, seaux et balais pour les petites filles. Quand elles grandissent, elles sont plus habituées à faire attention à cet aspect-là de la vie domestique, ce qui est encouragé (même inconsciemment) par les parents, qui demandent plus à leurs filles de réaliser les tâches ménagères qu’à leurs fils. Ce n’est pas parce qu’elles sont naturellement douées : c’est parce qu’elles ont appris, et reproduit ! On peut ajouter que les tâches ménagères sont indispensables, qu’on vive seul.e ou en famille. Pourtant, le fait de s’en occuper n’est pas valorisé dans la société. Savoir les accomplir, même si on en parle pas forcément comme d’une chose importante, c’est savoir être indépendant.e. Etre capable de vivre dans la propreté, le confort et la prévoyance, c’est aussi du travail. Ce n’est pas un truc « de femme », c’est un truc d’adulte.

C'est fini ! 😀

Une femme ambitieuse délaisse sa famille.

Vrai :

Faux :

Voici la réponse :

Cette phrase est très révélatrice de ce qu’on attend des femmes : qu’elles soient de bonnes mères de famille. Les femmes ont une pression énorme à faire des enfants, depuis qu’elles sont toutes petites. Et on les renvoie sans cesse à ça. Si une jeune femme a le malheur de dire qu’elle ne souhaite pas avoir d’enfants, on lui répond : « Tu verras, ça va venir », « Quand tu auras 35 ans, tu en regretteras de ne pas t’y être mise plus tôt », « Tu vieilliras seule » etc. Comme si le but ultime de la vie d’une femme était de fonder une famille. Il y a des femmes pour qui avoir des enfants est un objectif de vie, et c’est super ; mais il faut comprendre que ce n’est pas le cas de toutes. Les femmes sont des individus, comme les hommes, des humaines à part entière : elles peuvent aussi avoir envie de devenir trapézistes, d’élever des chèvres dans la Creuse ou d’inventer de nouveaux téléphones portables. Certaines préfèrent avoir une carrière bien remplie, ou tout simplement d’autres objectifs de vie. D’autres veulent les deux en même temps. Or, est ce qu’on dit à leur mari qu’ils délaissent leur famille quand ils ont des projets personnels ? Absolument pas !

C'est fini ! 😀