Comment connaitre son orientation sexuelle ?

Les orientations sexuelles sont complexes et multiples. C’est moins une catégorie dans laquelle on se range, qu’un grand cercle sur lequel chacun·e se situe. Il n’y a pas d’orientation sexuelle mieux que d’autre, chacun·e peut être attirée par des personnes différentes, et il n’y a pas à juger. Tu n’es pas obligé·e de savoir tout de suite, ou de mettre un mot sur ton orientation sexuelle. L’important, c’est que tu te questionnes sur tes désirs et tes sentiments, et que tu vives en accord avec eux.

Quelles sont les différentes orientations amoureuses et sexuelles ?

Comment déterminer mon orientation ?

Quelles sont les différentes orientations amoureuses et sexuelles ?

On distingue les orientations amoureuses (qui définissent les personnes pour lesquelles on ressent des sentiments, et de l’attirance amoureuse), des orientations sexuelles (qui définissent les personnes pour lesquelles on ressent du désir sexuel). Il existe autant d’orientations sexuelles et amoureuses que de personnes, mais on peut dresser quelque grandes catégories.

❤️ Les personnes hétérosexuelles :

Elles représentent le modèle le plus répandu, celui qu’on voit dans tous les films, les livres, … Ce sont les personnes qui sont attirées sexuellement et amoureusement par les personnes du genre opposé. Ce sont donc des femmes, qui ont des relations avec des hommes, et vice versa.

❤️ Les personnes bisexuelles :

Ce sont les personnes qui sont attirées par les personnes du même genre qu’elles, mais aussi des autres genres (le genre opposé, les personnes non-binaires…). Ce sont par exemple des femmes ou des hommes qui des relations avec des hommes ou avec des femmes. On entend souvent dire que les personnes bisexuelles ne savent pas faire des choix, ou qu’elles n’assument pas leur homosexualité par exemple. La bisexualité est une orientation sexuelle tout à fait légitime, et on peut être bisexuel·le quel que soit notre genre. On entend aussi que les personnes bisexuelles sont “nymphomanes”, et veulent coucher avec plein de femmes et d’hommes en même temps. L’orientation sexuelle, ce n’est pas la même chose que les pratiques sexuelles, et on ne peut pas préjuger des pratiques sexuelles d’une personne selon son orientation sexuelle.

❤️ Les personnes homosexuelles :

Les personnes homosexuelles sont attirées par les personnes du même genre qu’elles. Ce sont des femmes qui ont des relations avec des femmes, ou des hommes qui ont des relations avec des hommes.

❤️ Les personnes pansexuelles :

Pour les personnes pansexuelles, le genre ne rentre pas vraiment en compte dans l’attirance sexuelle ou amoureuse qu’elles ressentent. Elles sont attirées indépendamment par des personnes de genres variés.

❤️ Les personnes aromantiques :

Les personnes aromantiques ressentent peu ou pas d’attirance romantique, c’est-à-dire qu’elles ne ressentent pas ou peu le besoin de nouer des relations amoureuses avec d’autres. Ce n’est pas pour autant qu’elle ne ressentent pas d’attirance sexuelle pour d’autres personnes, ou qu’elle ne nouent pas de relations non-romantiques avec certaines personnes. Les personnes aromantiques ont des sentiments et ressentent des émotions, mais pas dans un cadre romantique et amoureux.

❤️ Les personnes asexuelles :

Les personnes asexuelles ne ressentent pas ou peu d’attirance sexuelle pour les autres personnes. Cela ne veut pas dire qu’elles n’ont pas d’attirance amoureuse. Les personnes asexuelles ressentent des sentiments amoureux, et ont des désirs romantiques, elles peuvent parfaitement nouer des relations couples, mais elles n’ont pas, ou très peu de relations sexuelles.

Comment déterminer mon orientation ?

Quel que soit ton âge, ou les relations que tu as déjà eues, tu peux te poser des questions sur ton orientation sexuelle. Cela peut être effrayant, tout comme excitant, l’important, c’est d’avancer à ton propre rythme. Souvent, lorsque l’on commence à réfléchir à son orientation sexuelle, c’est que l’on ressent des désirs nouveaux, ou moins bien acceptés socialement, et cela peut être déstabilisant. Il est important de prendre son temps, et d’accepter d’avoir des doutes et des questionnements.

Tes désirs, quels qui soient, sont légitimes. Même si tu as peur, il est important de ne pas ignorer ce qu’on ressent, même si on n’est pas très à l’aise avec ! Tu n’es pas obligé de mettre des mots tout de suite sur ce que tu ressens : ce n’est pas parce que tu es un garçon attiré par un garçon, que tu dois te définir comme gay, ou bisexuel.

Explorer ses désirs, et expérimenter est très sain. Ce n’est pas parce que tu essayes quelque chose, que tu es obligé·e d’aimer, ou de recommencer à l’avenir. Tu peux essayer quelque chose qui t’attire beaucoup, et finalement ne pas aimer. Ou te laisser tenter sur le moment par quelque chose que tu n’aurais pas envisagé et découvrir tout un nouvel espace de désir !

Personne n’a à t’imposer une orientation sexuelle ou amoureuse et à mettre à ta place des mots sur ce que tu ressens. C’est à toi de définir ce que tu ressens et de t’identifier aux orientations sexuelles qui te conviennent. Bien sûr, ce n’est pas parce que tu t’identifies aujourd’hui à une orientation, que cela ne peut pas ou ne va pas changer. Et bien sûr, “je ne sais pas” est une orientation amoureuse et sexuelle tout à fait valable.

Si tu te poses des questions, ou même par simple curiosité, n’hésite pas à venir en parler avec des professionnel·le·s sur le tchat.

  • sexualité //
  • LGBTQIA+ //
  • identité //

Écrit par :

  • En avant toute(s) -