je teste ma vie en ligne

Pour moi, Internet c’est :
Pour mon anniversaire, BB m’a offert un nouveau téléphone. Il est déjà allumé, BB a récupéré en douce mon ancienne carte SIM pour la mettre dedans, tout est prêt. Il ne me reste plus qu’à choisir un mode de verrouillage.
Quand je dois me choisir un mot de passe
Ce soir, ça fait trois heures que je flirte avec Milouse84 , une belle inconnue aux cheveux bleus, sur Instagram. Elle dit qu’elle me trouve magnifique. Elle me demande de lui envoyer une vidéo de moi en train de me masturber.
Ce matin, mon ex relou·e, Bobby, me demande mon nouveau numéro. Je ne réponds pas. Alors il me lâche, en MP, de vieilles photos de moi-même, nu·e sur son canapé en skaï, en train de caresser son chat, Bottey. Et il menace : « C’était le bon temps ;) Tu m’en envoies d’autres, des comme ça ? Avant midi, sinon ... »
Aujourd’hui, je veux faire à BB la surprise d’aller jusqu’à Springfield pour lui acheter ses donuts préférés. Et quand je rentre à la maison, les donuts à la main, il hurle : « Qu’est-ce que tu es allé·e foutre à Springfield ? »
Après vérification, il s’avère que BB a bel et bien installé un logiciel espion sur mon téléphone. Je choisis donc d’aller m’en acheter un deuxième, pour pouvoir communiquer librement.
Sur les réseaux sociaux, mes paramètres de confidentialité
J’ai un secret. J’aimerais que personne ne le sache, mais ça me pèse … J’ai besoin de me confier.
En ce qui me concerne,
BB, la personne avec qui je suis en relation, est
J'ai

titre résultat A

En ligne, je prends un maximum de précautions, peut-être parce que j’ai la chance d’avoir été formé·e (par ma grand-mamie, Spider_Abby), peut-être parce que je sais ce qu’il pourrait m’arriver si je ne me protégeais pas correctement. Quand je pense à ce qui pourrait être fait à mon encontre par une personne mal intentionnée sur le net, ça se transforme immédiatement, dans mon esprit, en plan d’action. Alors j’agis pour me protéger et, après, je me sens rassuré·e et je n’y pense plus. Je dirais donc que je me sens particulièrement à l’aise et en sécurité sur internet. Pas besoin d’être un·e geek, une célèbre lanceuse d’alerte ou Spider_Abby pour protéger sa vie privée en ligne. C’est à la portée de toutes et de tous ! Si je souhaite prendre des mesures de sécurité pour me sentir plus confiant·e sur Internet et profiter gaiement de tout ce que la vaste toile a à m’offrir, Si je suis, pense être ou ai été victime de cyberviolence, de revengeporn, de cybersurveillance ou de cyberharcèlement, je consulte ces sites ressources : - https://laboussole.coop/presentations/secu/#/5 - https://www.guide-protection-numerique.com/ Mes données m’appartiennent. Personne n’a le droit de les consulter, de les publier, de les modifier ou de les détruire sans mon accord - pas même ma/mon conjoint·e. La cyberviolence, le revengeporn, la cybersurveillance et le cyberharcèlement sont punis par la loi.

titre résultat B

Je sécurise ma vie digitale, pour autant que je sache. Je réfléchis parfois à ce qui pourrait être fait en ligne par une personne mal intentionnée, mais ça ne prend pas trop de place dans mon imaginaire et je me sens relativement bien sur la toile. Je ne me suis pas précisément renseigné·e sur les risques que je prends en ligne, mais je reste attentif·ve, quand ce sujet vient dans la conversation, et j’applique tous les conseils de sécurité que mes ami·e·s me donnent.

Pas besoin d’être un·e geek, une célèbre lanceuse d’alerte ou Spider_Abby pour protéger sa vie privée en ligne. C’est à la portée de toutes et de tous ! Si je souhaite prendre des mesures de sécurité pour me sentir plus confiant·e sur Internet et profiter gaiement de tout ce que la vaste toile a à m’offrir, Si je suis, pense être ou ai été victime de cyberviolence, de revengeporn, de cybersurveillance ou de cyberharcèlement, je consulte ces sites ressources : - https://laboussole.coop/presentations/secu/#/5 - https://www.guide-protection-numerique.com/ Mes données m’appartiennent. Personne n’a le droit de les consulter, de les publier, de les modifier ou de les détruire sans mon accord - pas même ma/mon conjoint·e. La cyberviolence, le revengeporn, la cybersurveillance et le cyberharcèlement sont punis par la loi.

titre résultat C

En ligne, je prends un maximum de précautions, peut-être parce que j’ai la chance d’avoir été formé·e (par ma grand-mamie, Spider_Abby), peut-être parce que je sais ce qu’il pourrait m’arriver si je ne me protégeais pas correctement. Quand je pense à ce qui pourrait être fait à mon encontre par une personne mal intentionnée sur le net, ça se transforme immédiatement, dans mon esprit, en plan d’action. Alors j’agis pour me protéger et, après, je me sens rassuré·e et je n’y pense plus. Je dirais donc que je me sens particulièrement à l’aise et en sécurité sur internet. Pas besoin d’être un·e geek, une célèbre lanceuse d’alerte ou Spider_Abby pour protéger sa vie privée en ligne. C’est à la portée de toutes et de tous ! Si je souhaite prendre des mesures de sécurité pour me sentir plus confiant·e sur Internet et profiter gaiement de tout ce que la vaste toile a à m’offrir, Si je suis, pense être ou ai été victime de cyberviolence, de revengeporn, de cybersurveillance ou de cyberharcèlement, je consulte ces sites ressources : - https://laboussole.coop/presentations/secu/#/5 - https://www.guide-protection-numerique.com/ Mes données m’appartiennent. Personne n’a le droit de les consulter, de les publier, de les modifier ou de les détruire sans mon accord - pas même ma/mon conjoint·e. La cyberviolence, le revengeporn, la cybersurveillance et le cyberharcèlement sont punis par la loi.